La vitesse excessive

Elle se mesure par rapport à la vitesse limite autorisée : si la vitesse est limitée à 50 km/h et que je roule à 70 km/h ma vitesse est excessive.

« Dépasser la limitation de quelques km/h n’est pas dangereux »

En ville notamment, où un grand nombre d’usagers cohabitent, rouler à 60 km/h plutôt qu’à 50 km/h n’est pas sans conséquences. Un piéton a 95 % de chance de survie lors d’un choc à 30 km/h, 53 % à 50 km/h et seulement 20 % à 60 km/h (association Prévention Routière).

« Rouler plus vite vous fait gagner de temps. »

Sur 100 km, rouler à 150 km/h plutôt qu’à 130 km/h vous fait gagner… 6 minutes seulement. La prise de risque vaut-elle le coup ? (association Prévention Routière).
Rouler moins vite permet également d’être moins fatigué par l’attention requise par une vitesse plus rapide (rouler vite fatigue).
Rouler moins vite avec un véhicule à moteur permet de consommer moins de carburant : une économie financière et un acte éco-citoyen...

Gain de temps et vitesse ne sont pas des grandeurs proportionnelles.

Analyse à partir de la courbe représentant le temps mis pour faire 100 km
en fonction de la vitesse.
(À pieds, en vélo, en voiture sur route et sur autoroute)

Autant un piéton, voire un cycliste, peut gagner significativement du temps en pressant le pas,
(Cette notion est intégrée dans notre inconscient),
autant cela devient illusoire pour un automobiliste au-delà de 80 km/h.

La vitesse inappropriée

On parle de vitesse inappropriée si les conditions de circulation augmentent le risque lié à la vitesse : si la route est mouillée, s’il y a du verglas, s’il y a du brouillard, s’il y a beaucoup de circulation, si d’autres usagers sont présents dans la rue (piétons, cyclistes, cyclo, ...) je dois adapter ma vitesse.

A 30 km/h, il faut 13m pour s’arrêter alors qu’à 50 km/h l’automobiliste aura parcouru 14m avant même d’avoir commencé à freiner. La probabilité d’être tué d’un piéton lors d’une collision avec une voiture de tourisme croît très rapidement avec la vitesse, notamment au-dessus de 50 km/h.

Les minutes de sécurité routière « C’est pas sorcier ! »

Haut de page