Victimes hommes/femmes en 2011
La sur-représentation des hommes est une constante en matière de sinistralité routière. Elle augmente avec la gravité des victimes. En 2011, les victimes graves étaient, avec 76.3% des tués et 68% des blessés hospitalisés très majoritairement des hommes.

Victimes graves hommes/femmes chez les 18-24 ans en 2011
Cette sur-représentation masculine est encore plus marquée chez les 18-24 ans, notamment pour les victimes graves (tués +blessés hospitalisés)

Personnes tuées de 18-24 ans selon la place occupée en 2011
Parmi les 586 personnes de 18-24 ans conductrices décédées, 513 étaient des hommes et 73 étaient des femmes. Pour l’ensemble des victimes graves de 18 à 24 ans, on dénombre en 2011, 3905 conducteurs pour 905 passagers masculins, et 906 conductrices pour 653 passagères. L’homme apparaît le plus souvent à la fois victime, mais aussi à l’initiative de l’accident grave

Mortalité par usager selon le sexe chez les 18-24 ans en 2011.
La sur-mortalité masculine perdure quel que soit le mode de déplacement.

Bibliographie en ligne :

Synthèse récente :
Questions Vives - Recherches en éducation (2013) 31p
Genre et rapport au risque dans l’espace routier : de la compréhension au levier pour l’action, Marie-Axelle Granie 1 (01/01/2013)

Rapport
GENRE, RISQUES, EDUCATION, SOCIALISATION ("GENRES"). La psychologie du développement au service de la compréhension de la différence des sexes dans l’accidentologie routière
Marie-Axelle Granie 1, G. Espiau 2, P. Mallet 2, E. Vignoli 3, A. Abou 2, J. P. Assailly 4

En vidéo :

Haut de page