En tant que piétons, les personnes âgées sont de plus en plus vulnérables au fur et à mesure de leur avancée en âge (mauvaise évaluation des distances et de la vitesse des véhicules, perception auditive diminuée).
Pour les piétons, on enregistre davantage d’accidents graves quand la luminosité baisse (hiver, fin de journée…)
En 2012, les personnes de plus de 75 ans qui sont mortes sur la route l’ont été pour 41% en tant que piétons, pour 40% en tant que conducteurs et pour 19% en tant que passagers.

Les minutes de sécurité routière « C’est pas sorcier ! »

Haut de page