Les actions entre jeunes, « entre pairs » sont des types d’action qui semblent être efficaces pour modifier le comportement des jeunes : des exemples d’actions entre pairs, quels sont les atouts et les freins de ces types d’actions ?

Table ronde animée par Benoît Quenet-Beauvallet, éditeur et journaliste (Minicircul)

Ecouter l’intégralité de la table ronde (64 minutes) :


Les présentations des intervenants

-* Céline Bartoletti (coordonnatrice sécurité routière de l’académie de Nice et proviseur adjoint),

Exemple du lycée Pierre et Marie Curie de Menton où l’établissement mobilise les élus lycées (CVL) : « l’engagement citoyen et responsable ». Les jeunes se mobilisent dans des actions de prévention auprès des autres jeunes sur les conduites à risques et notamment en sécurité routière.
Au sein du Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), les jeunes sont parties prenantes des actions du diagnostic jusqu’à l’évaluation de l’action, du début à la fin.

L’action : le matin les élèves de seconde et les élèves de troisième du bassin d’éducation du lycée observent et filment une simulation d’accident puis partent par petits groupes en ateliers interactifs encadrés par des élèves du CVL. L’objectif de cette matinée est de donner une culture de sécurité routière.
L’après midi les jeunes débriefent le film et discutent entre eux, de jeunes à jeunes, sur les facteurs de l’accident et ce qui aurait pu éviter d’arriver à l’accident. La discussion permet de décliner les thématiques autour du vécu des élèves (les accidents du week end, le scooter ...). La parole « entre pairs » reste encadrée par les intervenants en sécurité routière pour guider les débats et fonder les connaissances liées aux débats.

Les jeunes sont très attentifs et engagés dans cette thématique.

Pour en savoir plus :


-* Xavier Guéguen (coordonnateur sécurité routière de l’académie de Nantes et principal de collège),

Mise en place d’actions de la sensibilisation dans le cadre du Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et en tant que "projet d’une classe" de cinquième. Ce projet de classe proposé par le CESC a permis de fédérer des enseignants et mobiliser des compétences transversales d’élèves d’une classe hétérogène.
Deux objectifs :
- permettre une parole de jeunes à jeunes
- faire produire par les élèves des outils réutilisables par leurs camarades (spot vidéo, clip musical, jeu de société, affiches...).

Ces outils sont aussi réutilisés par d’autres établissements comme élément de liaison CM2/6e ou 3e/2nd.

Pour en savoir plus :


Aborder la sécurité routière au collège - CRDP... par EducationSR


-* Sébastien Fagot (DDT 54) et Sandra Gallais (BPDJ 54), « La Vie d’après »

Le film « La Vie d’après » réalisé avec des collégiens et des jeunes accidentés :


-* Emmanuel Renard, direction éducation à l’association Prévention routière sur l’implication et le rôle des volontaires du Service civique de la Prévention routière dans les actions auprès des lycéens


  • Axel Druart (président du Forum européen des jeunes pour la sécurité routière - www.eyfrs.eu - et de Responsible Young Drivers - RYD, www.ryd.eu ; Belgique)

Le dialogue avec la salle

-* Les jeunes dans les actions de rue, le rôle des médias sociaux (E. Renard, C. Bartoletti)


  • Exemple d’action - Académie de Reims

-* Exemple d’action - Académie de La Réunion (C. Mauguin)


  • Rôle initiateur des établissements dans la mise en place des actions entre jeunes (C. Bartoletti, C. Mauguin)

  • Question de J. Miroz : comment faire passer les thèmes des risques de la vitesse auprès des jeunes. Réponses de S. Fagot, C. Bartoletti, A. Druart et J.-P. Assailly.

-* Question : des exemples d’actions de jeunes qui parlent aux adultes. Réponse de C. Bartoletti.


  • Intervention de X. Gueguen : évaluer les actions entre jeunes.

  • Question de J. Miroz : peut-on mettre en place des « actions entre pairs », entre des séniors. Réponse de J.-P. Assailly.

-* Le rôle des filles dans les actions entre jeunes. Interventions de C. Bartoletti et A. Druart.


  • Synthèse scientifique avec Jean-Pascal Assailly (IFSTTAR),

Haut de page