Pour le premier degré

A propos de cette formation

Modalités :

Ce parcours est destiné à tous les personnels éducatifs du premier degré désirant travailler sur des domaines d’éducation à la sécurité routière.

Il est nécessaire de suivre le parcours de culture générale de sécurité routière avant de commencer.

Le parcours est composé de modules qui peuvent être étudiés dans leur ensemble ou séparément.

Une question ? Un suivi ? Contactez les formateurs ...

Ces modules peuvent être précisés en présentiel dans le cadre d’une réunion départementale, académique ou nationale.

Les principes généraux d’intervention

Pour tous : intervenants extérieurs sur temps scolaire et intervenants en hors temps scolaire, parents

- être conscient d’une co-éducation (avec les enseignants et avec les élèves)
- les élèves doivent être actifs dans des situations adaptées à leur contexte (âge, lieu...)

Pour les intervenants extérieurs sur temps scolaire

- nécessité d’un agrément (national, académique) ou une autorisation
- nécessité d’une collaboration avec l’enseignant qui reste le pilote du projet
- essayer de placer l’action dans le cadre d’un projet d’école ou d’une problématique locale
- nécessité de mener l’action dans le respect de la réglementation (exemple : obligation du port du casque à vélo à l’école, taux d’encadrement des élèves...)

Haut de page


A l’école maternelle, avec les 3 - 5 ans

  • Caractéristiques liées à l’âge

3/5 ans :
L’enfant agit spontanément et ajuste son action en fonction de repères successifs, simples et variés.
Il recherche des sensations qui entretiennent son plaisir d’agir. Il recherche un compromis entre un plaisir limité et la peur. Il aime faire comme les autres.

  • Modes de déplacements dominants dans l’espace public

* piéton accompagné
* passager

  • Exemples d’activités

La sécurité routière dans un projet d’école maternelle (Saint Martin du Vivier, 76)


  • le passager
    Dans le cadre d’un projet de classe, des enseignants mettent en situation, en milieu protégé, leurs élèves dans la montée, l’installation, l’utilisation des dispositifs de retenue et dans la descente du véhicule.

  • fiches d’exploitation du jeu Astruc Mémo sécurité routière (version provisoire)
    L’académie de Rouen travaille à la réalisation de documents d’accompagnement pédagogiques du jeu "Astruc Mémo géant sécurité routière". Ces documents seront à l’usage des enseignants et des intervenants.
    14 fiches pédagogiques Mémo SR
    Guide d’accompagnement du jeu Memo Sécurité routière

  • livret élève APER cycle 1 (IA Seine-Maritime)

  • activités de pilotage pour des petites sections (IA de la Loire)

Haut de page


A l’école élémentaire, avec les 6-8 ans

  • Caractéristiques liées à l’âge

6/8 ans
L’enfant est capable d’observer et de prendre des indices de plus en plus variés et complexes.
Il comprend et respecte les règles.
Il recherche des sensations fortes, en accepte de nouvelles en prenant un risque qu’il doit, aidé par les adultes, être capable de mesurer.
Il tente de se valoriser au sein d’un groupe.

  • Modes de déplacements dominants et jeux dans l’espace public

* piéton accompagné
* passager
* cycliste (dans un espace protégé ou sur le trottoir)

  • Exemples d’activités

  • La sécurité routière dans un projet d’école (Saint Martin du Vivier, 76)

  • Préparer un déplacement à pied pour rejoindre la piscine
    L’enseignante prépare ses élèves en classe au déplacement à pied vers la piscine.
    Au retour, elle demande aux élèves de retracer le parcours et d’identifier les dangers.

  • Préparer une sortie piscine en car (cycles 2 et 3)

Un enseignant profite de la présence d’une maman dans le cadre d’une sortie à la piscine pour l’intégrer dans une activité de prévention.


  • Mise en place d’un pédibus par les parents.
    Le trajet de l’élève pour se rendre à l’école ou pour en revenir n’est pas sous la responsabilité de cette dernière. Pour autant, des organisations de déplacements à l’initiative des parents comme "les pedibus", souvent accompagnés par les communes, peuvent également être consolidées par des interventions pédagogiques menées sur le temps scolaire dans le cadre des missions de l’école. Il s’agit en effet, au travers de ces pratiques, de sensibiliser les jeunes et les adultes à adopter un mode de déplacement favorisant la santé, la convivialité, la responsabilité face aux risques et la préservation de l’environnement. Le "Pédibus" n’est alors qu’un des outils d’un projet plus vaste, partagé par l’ensemble des acteurs agissant chacun dans le cadre de ses responsabilités : "bien choisir son mode déplacement".

  • livret élève APER cycle 2 (IA Seine-Maritime)


Haut de page


A l’école élémentaire, avec les 7-11 ans

  • caractéristiques liées à l’âge

LES RESSOURCES COGNITIVES ET RELATIONNELLES DES ENFANTS DE 6/8 ans et 9/11 ans

6/8 ans

L’enfant est capable d’observer et de prendre des indices de plus en plus variés et complexes.

Il comprend et respecte les règles.
Il recherche des sensations fortes, en accepte de nouvelles en prenant un risque qu’il doit, aidé par les adultes, être capable de mesurer.
Il tente de se valoriser au sein d’un groupe.

9/11 ans

L’enfant apprécie des distances et sa propre vitesse de déplacement. Il prend des décisions rapides (choix d’une direction, d’un itinéraire, d’une action). Il mobilise son attention (indices visuels, auditifs...) en se déplaçant. Il construit des connaissances par rapport aux dangers, à la sécurité.
Il prend plaisir à agir et à réussir. Il se contrôle, maîtrise ses émotions, résiste au stress et vainc sa peur.
Il agit avec les autres.

Extraits de la publication des Editions Revue EPS « L’Epreuve d’Education Physique et Sportive au CRPE », 2010.

  • Modes de déplacements dominants et jeux dans l’espace public

* piéton accompagné ou non et assimilé piéton (roller, skate, trottinette ...)
* passager
* cycliste

  • Exemples d’activités

  • La sécurité routière dans un projet d’école (Saint Martin du Vivier, 76)

  • Initiation au cyclisme à l’école de Bernouville et Piste routière à l’école de Bosc-Mesnil (académie de Rouen)

  • Le jeu de recherche des défauts d’équipements du vélo (Waziers, académie de Lille)
    Les enfants sont invités à repérer les défauts d’équipement (organes de sécurité) et/ou le mauvais état d’un vélo qui leur est présenté.

  • Préparer une sortie piscine en car (cycle 3)

Un enseignant profite de la présence d’une maman dans le cadre d’une sortie à la piscine pour l’intégrer dans une activité de prévention.


  • livret élève APER cycle 3 (IA Seine-Maritime)


Haut de page


La sécurité routière avec des élèves présentant des situations de handicap

Il existe un guide de formation à la sécurité routière adapté aux jeunes handicapés : piétons, cyclistes, passagers de bus, voyageurs en train.

Les quatre parties du guide sont structurées avec des fiches pédagogiques et des fiches d’exercices simples avec des signes permettant de faciliter la compréhension.

Le guide est téléchargeable sur Eduscol (IA 78)

Au collège, les jeunes ayant un handicap visuel peuvent passer l’attestation d’éducation à la route (AER) qui permet de les interroger sur des situations en tant qu’usager de l’espace public (piéton, passager). Cette attestation ne permet pas de s’inscrire à la préparation aux épreuves de conduite d’un véhicule (Voiture et cyclomoteur).
La plateforme "préparer Assr" http://preparer-assr.education-securite-routiere.fr/propose des situations de la base des épreuves de l’AER (les séquences vidéos sont en audiodescription).

Haut de page


L’Attestation de première éducation à la route (APER) un cadre de référence

L’attestation de première éducation à la route (APER) est une première étape du continuum d’éducation et de sensibilisation à la sécurité routière.

Toute activité mise en œuvre à l’école doit pouvoir concourir à la validation des items proposés par l’APER et en aucun cas être en contradiction avec eux.
Exemples d’activités partenariales contribuant à la validation de certains items de l’APER : dispositif des permis piétons, permis cycliste, piste vélo d’éducation routière...

L’acquisition des items de l’APER est progressive et adaptée à l’âge et aux modes de déplacements des élèves.

L’APER sur le site Eduscol.

Haut de page


Pour en savoir plus et pour estimer vos connaissances ...

Un lien à regarder pour en savoir plus :

« Les limites physiques et psychologiques de l’enfant dans la rue » (M. Robin, Institut de sécurité des enfants)

Pour estimer vos connaissances ...

Écrire en majuscules, sans accent et sans espace dans le cas d’une réponse comprenant deux mots.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25
A * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
B * * * * * * * * * * * *
C * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
D * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
E * * * * * * * * * * * *
F * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
G * * * * * * * * * * * * * * * *
H * * * * * * * * * * * * * *
I * * * * * * * * * * * * * * * *
J * * * * * * * * * * * * * * *
K * * * * * * * * * * * * * * * *
L * * * * * * * * * * * * * * *
M * * * * * * * * * * * * * * * * *
N * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
O * * * * * * * * * * * * * * * * * *
P * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Q * * * * * * * * * * * * * * * * *
R * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
S * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
T * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
U * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Horizontalement : B. Plus confortable sans clous !. E. A deux roues, sur le trottoir !. G. Déconseillé en marchant !. H. En voiture, en plus de la ceinture !. I. Attention avant d’ouvrir !. J. Sur l’autoroute, protège les piétons qui sont loin derrière !. K. A vélo, jusqu’à 8 ans, c’est possible !. L. Aveugle autour du bus !. M. Obligatoire aussi dans le car !. O. Dans la voiture, avant dix ans !. Q. 78 moins 4 X 15 !. R. Jamais dans l’allée du car !. T. Savoir la donner en cas d’accident !.
Verticalement : 2. A vélo, obligatoire à l’école !. 6. Cherche à se faire bien voir !. 12. Petit extraterrestre utile aux piétons ! Traverser seulement après son départ !. 17. Interdite aux piétons sauf pour traverser !. 18. Au volant comme au guidon, c’est non !.


Un résumé à retrouver ...

L’éducation à la sécurité routière est abordée dès les classes de .

Cet enseignement est dispensé par les qui peuvent faire appel à des , dans le cadre d’une collaboration, d’une dans le respect de la .
Les enseignants demeurent cependant du projet.

Les contenus d’enseignement doivent tenir compte des et des élèves. En effet, ces derniers doivent être actifs dans des situations adaptées à leur contexte (âge, lieu…).

L’ de à la (APER) est une première étape du continuum d’éducation et de sensibilisation à la .
L’APER constitue un ensemble de et à acquérir en tant que , et .
Ces acquisitions sont progressives et adaptées à l’âge et aux de des élèves.

Indices
relationnelles - savoirs - sécurité - ressources - enseignants - déplacements - piéton - passager - extérieurs - maternelle - rouleur - cognitives - réglementation - Éducation - savoir-faire - Première - intervenants - Attestation - co-éducation - modes - pilotes - routière - Route

Quiz de fin de parcours


-A la fin du cycle 3, les compétences des élèves en matière d’éducation à la sécurité routière sont validées par :




-De la maternelle au CM2, parmi les thèmes abordés, on trouve :





-L’enseignant est le seul à valider les compétences acquises ?



-Dans un projet de sensibilisation des élèves avec des partenaires :




-A l’entrée au collège :




-Pour intervenir dans une classe, une personne extérieure à l’école, doit obligatoirement :





-Sur le temps scolaire, les parents peuvent aider l’enseignant à la sensibilisation des élèves à la sécurité routière :




-L’éducation et la sensibilisation à la sécurité routière est une éducation :





Haut de page